La vie invisible d’Eurídice Gusmão

Toutes les séances

Allemagne, Brésil, 11 décembre 2019, 2h 20min. Drame, Romance.
Un film de Karim Aïnouz.
Avec Carol Duarte, Julia Stockler, Gregório Duvivier.
Prix un Certain Regard – Cannes 2019.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectatrices et spectateurs.

Rio de Janeiro, 1950. Euridice, 18 ans, et Guida, 20 ans, sont deux soeurs inséparables. Elles vivent chez leurs parents et rêvent, l’une d’une carrière de pianiste, l’autre du grand amour. A cause de leur père, les deux soeurs vont devoir construire leurs vies l’une sans l’autre. Séparées, elles prendront en main leur destin, sans jamais renoncer à se retrouver.

Une splendeur plastique, un film est incroyablement beau. Remarquable par sa lumière, ses couleurs, ses cadres et textures. Et toujours à la limite de la faute de goût que le mélo exige, dans la crudité des humeurs et l’excès coloré. Et au delà une tendresse infinie qui n’a rien de pusillanime. À en juger la décision assez mystérieuse d’Ancine, l’agence nationale du cinéma brésilienne, d’interdire à ses employés la projection du film, l’amour et la gentillesse dont est empreint le travail de Karim Aïnouz constituent même une arme puissante. On ne voit que ça comme explication. L’humanisme. Un magnifique mélo (au très bon sens du terme) puissamment féministe. Bouleversant.


Séances

Pas de projection pour l'instant